Tarifs

Prévente : Kartapuce 6€**(+frais de loc.)/Tarif Unique 8€* (+frais de loc.)
Sur place : Kartapuce 8€**/Tarif Unique 10€

LA NUIT DES MORTS VIVANT / Ciné-concert de Frédéric FLEISHER et Joachim LATARJET
Au Théâtre Michel Humbert à Langres
Pour fêter les cinquante ans de La Nuit des Morts-Vivants de George A. Romero, Frédéric Fleischer et Joachim Latarjet ont re-composé la partition musicale du film. Adieu cordes, clarinettes et bassons lugubres, remplacés par une création originale plutôt electro mais aussi trombonistique et électrique, qui ré-interprète les scènes comme autant d’unités indépendantes. Une composition parfois drôle, souvent décalée mais qui jamais ne laisse de côté la dramaturgie implacable de ce chef-d’oeuvre du film d’horreur.
Il y a plusieurs manières de revisiter Night of the Living Dead, le classique indépendant de George A. Romero de 1968. La plus évidente a été de le «re-tourner» en y ajoutant des effets spéciaux de plus en plus réalistes, rendant la violence plus crue et les chairs plus sanguinolentes, les cris plus macabres. Surenchérir sur les hélicoptères, les équiper de fusils mitrailleurs maniés par des armées toujours plus nombreuses pour éradiquer des zombies plus vifs, plus affamés et plus dangereux encore.
La deuxième manière, celle que nous proposons, est de revenir à la genèse de ce classique du genre, à sa première idée, son économie de moyen d’où il ressort une étrange poésie, d’en garder les images, ce noir et blanc sensible, ces ombres mystérieuses, ces zombies titubants et lents comme des pantins de foires désarticulés et d’accompagner ce macabre ballet en live avec une composition contemporaine, décalant le propos pour souligner son avant-gardisme, cherchant dans le montage la lancinante esthétique d’une chorégraphie des postures, des angoisses et des cris conjugués à renfort de boucles d’images, de musiques séquencées et électroniques, de guitares électriques et de trombones tonitruants et mélancoliques.

Un film plus dense, plus court, mais plus rythmé et rajeuni de ce fait, qui réinterprète les scènes comme autant d’unités indépendantes sans jamais laisser de côté la dramaturgie implacable de ce chef d’œuvre du film d’horreur.

Les Musiciens

Frédéric Fleischer – compositeur & musicien
Frédéric Fleischer compose les musiques de la série Palette dirigée par Alain Jaubert à partir de 1993 ainsi que plusieurs bandes sons de séries pour Arte.
Il intègre la compagnie des Arts-Sauts en 1999 et développe un système son multi-points dans un chapiteau bulle de 22m de hauteur pour Kayassine qui se jouera plus de 400 fois en 4 ans un peu partout dans le monde. Il co-compose et joue la musique du spectacle Ola Kala de la même compagnie qui rencontrera le même succès. Il collabore ensuite à différents projets de danse contemporaine.
En 2015, il illustre la sculpture lumineuse de l’artiste Eric Michel dans la cour d’honneur de l’Hôtel de ville de Lyon pour la Fête des lumières que l’on pourra revoir dans le cadre des Nuits Blanches en octobre sur le Parc de la Villette de Paris et compose la musique de la pièce Les Inséparables de Colas Guttman, mise en scène par Léna Bréban pour le Théâtre Paris-Villette.

Joachim Latarjet – compositeur & musicien
Joachim Latarjet est un musicien tromboniste. Il fonde avec Alexandra Fleischer la compagnie Oh ! Oui…, et met en scène des spectacles de théâtre musical, Du travail bien fait, F., le fou, l’assassin, Acte V, Happy End, Stille Nacht, There it is !, Ce Que Nous Vîmes, My Way, Le Chant de la Terre, La Petite Fille aux Allumettes, …, et deux ciné-concerts : Charley Bowers, Bricoleur de génie et King Kong. Il a été artiste associé à La Filature – Scène Nationale de Mulhouse de 2008 à 2012. Il est l’un des membres fondateurs de la compagnie Sentimental Bourreau et participe à toutes les créations de 1989 à 2000. Il travaille avec Michel Deutsch sur les Imprécations II, IV, 36. Il compose la musique du solo de Philippe Decouflé qu’il interprète sur scène depuis 2003 et la musique de Réparer Les Vivants de Maylis de Kerengal, mise en scène par Sylvain Maurice. Il compose la musique de La Victoire de Samothrace, une icône révelée de Juliette Garcias (Arte-Le Louvre), ainsi que la musique de Blaise, une série d’animation de Dimitri Planchon (Arte).